Mollet

Publié par in Histoires, Stratosphère

Tac.
Lui, quand il danse, il tape du pied d’un coup de talon vigoureux.
Tac.
Même si le tempo de la musique fredonne et un et deux, lui, c’est son mollet qui ordonne.
Son mollet, c’est son métronome.
Tac.
Enfant, il jouait à la balle et Bing !
Là, son mollet libre et indiscipliné rigolait en short effiloché.
Quand il danse, pas de Bing !
Son mollet se tient droit et porte le pas de danse en costume noir et chemise blanche.
Ce soir, son mollet aux aguets a repéré une cheville fine.
Lui se lève et s’avance vers elle, le mollet incognito.
Tac, tac, tac.
Son mollet s’est réjoui trop vite.
La cheville fine virevolte déjà ailleurs.
Lui retourne s’asseoir.
Attente, à peine, un léger tac.
Tac, lui et son mollet se relèvent vers une cheville ronde qui les accoste.
Tac.
Tac.
Tac.
Son mollet exulte, la cheville ronde lui renvoie son écho.
Tac et tac.
Tac et tac.
Ensemble, ils sont le vent et la tempête, la lune et les étoiles, la mer et l’écume.
Son mollet soupire d’aise, respire, sourit, et Bing !