Hublot

Publié par in Hématomes, Histoires

Des yeux ronds. Aucun ovale.
Des yeux ronds et bleus.
Deux cercles de ciel bleu coincés entre deux rangées de cils.
Et il parle.
Il parle et il parle sans fin comme un trop plein maintes fois répété.
Il dit, il dit qu’il fait, il dit qu’il croit, il dit qu’il est sûr, il dit que c’est comme ça, il dit qu’il a essayé, il dit que de toute façon.
Il dit qu’il dit et ses yeux bleus se taisent.
Ses yeux l’observent et la scrutent, silencieux.
Et elle, elle l’écoute sans bruit.
A cause de ses yeux.
A cause du bleu.
A cause du silence et des secrets du ciel bleu.
Muette, elle écoute doucement battre la tempe du ciel.
Le laisser dire tout en morse – trait, trait, point, point, trait.
Tant qu’il parle, il ne rompt pas cette ligne d’horizon qui enjambe l’arête de son nez.
C’est tout ce qu’elle veut.
Elle veut voir et revoir les nuances du bleu se répandre au rythme de ce qu’il ne dit pas.
D’imperceptibles nuages glissent vite.
Elle ressent que le ciel a été sombre et qu’il a plu autrefois.
Il la regarde toujours.
Par ce hublot, elle voit la terre qui s’éloigne et elle ne l’entend plus du tout.
Il y a aussi le bleu nuit se dit elle.
Soudain, à voix haute, elle dit oui.
Ses yeux bleus se plissent et il lui sourit.