Cousu de fil bleu

Papilles

Publié par in Bleu électrique, Histoires

Délicats bourgeons sur la langue tassés les uns contre les autres, voués à la promiscuité et au train-train de la mastication, souvent sur la brèche pour conquérir le goût avant que le nez ne s’en mêle. Là, maintenant, clandestinement, une papille, une seule, se cabre outrageusement pour dépouiller le chocolat et en récolter l’Or Noir. Trophée.

3

L’Antre

Publié par in Bleu électrique, Histoires

Je suis là et bien là. Ma présence suffit à m’affirmer, à peser, parce que je me pose là. Le temps qui passe, la maturité et les hanches qui s’élargissent sont mes alliés innocents. Au début, je suis coincé entre le haut et le bas, sous deux mamelles et au-dessus du pouvoir – le pubis ou le pénis – au choix. Je prends mes aises dans cet entre-deux, je m’étale et je m’éclate. Parce que, moi, je m’en tape des uns comme des autres. Tous les blablas sur la matrice et sur « en…en savoir plus

3

Miroir

Publié par in Bleu électrique, Histoires

Il est gros et gras. Il est fat et arrogant. Il guette les miroirs pour s’admirer; ceux des ascenseurs, des toilettes, des vitres et des vitrines. Il donne des ordres et doit être obéi, sans failles. Il affiche son pouvoir et il aime les flatteurs. Je l’ai félicité de sa nouvelle voiture de fonction et de la fiabilité de ses accessoires. Il est mort dans un accident de voiture, un peu après. Paraît qu’en doublant, il s’était regardé, un peu trop longuement, dans le nouveau rétroviseur rétractable et amovible noir.

1

Plus de 220 Volts

Publié par in Bleu électrique, Histoires

Il est maigre et méchant. Ses dents sont noires de fumée. Son haleine est chargée de conflits et de contentieux. Il a, souvent, piqué dans la caisse et forcé quelques femmes, dont moi. « C’est l’odeur de terre brûlée que je préfère », disait il. Il a, aussi, peur des autres et de leur force occulte. C’est venu, naturellement : je l’ai envoûté. Il a entendu, tous les jours, qu’il devait crever vite sans savoir d’où cela venait. J’ai toujours souri. Pour couper le son, il s’est électrocuté. J’avais, aussi, un amant électricien.

6